Dans cette partie du Canada, les érablières sont omniprésentes et permettent une énorme production de sirop d’érable pour le plaisir de nos papilles. Nous avons visité une érablières de taille modeste qui produit son propre sirop et produits dérivés: l’érablière du Bois Joli.

 

Voici un brève description de la production du sirop d’érable:
– 1ère étape: la récolte.
La sève des arbres est récupérée pure, elle est claire, presque comme de l’eau. Elle est récoltée une fois par an au début du printemps/fin de l’hiver quand les températures oscillent entre -5 et 5 degré celsius. Avant le printemps, l’érablier perce les arbres avec un récolteur plastique (2 à 3 cm de profondeur). Aujourd’hui, les récolteurs sont en plastique mais jadis ils furent en métal déversant le nectar dans des seaux. Il y avait besoin de plus de main d’oeuvre pour porter les seaux jusqu’à la cabane. De nos jours, toute l’eau d’érable va à la cabane par les tuyaux.

Récolteur
Réseau de tuyaux
Ancien système de récolte

Tous les récolteurs fixés aux arbres sont reliés par un réseau de tuyaux qui mènent à la cabane à sucre. Un arbre peut avoir plusieurs récolteurs (il faut compter un récolteur pour 20 cm de diamètre d’arbre).
A la fin de l’hiver, lorsque la température passe au-dessus de 0 degré, la sève commence à monter dans l’arbre mais rien ne coule. Puis la température repasse en dessous de 0 degré ce qui gèle la sève dans l’arbre et fait diminuer la pression. Puis la température repasse en positif ce qui permet à la sève de s’écouler grâce à la différence de pression. Ainsi, avec les changements de température quotidiens la nuit et le jour, les érables déversent leur nectar. Le processus a lieu jusqu’à fin avril car en général après cette période il ne gèle plus et l’écoulement n’a plus lieu.
– 2ème étape: la transformation.
Dès que les premiers arbres produisent, la cabane à sucre fonctionne pour transformer l’eau d’érable.

Il s’agit simplement d’une évaporation d’une partie de l’eau de la sève pour obtenir un liquide à 66% concentré.

Le produit obtenu est donc à 100% naturel. Il faut environ deux arbres pour produire un litre de sirop d’érable. La teinte du sirop dépend de la période de récolte. En début de récolte, la sirop a tendance à être clair. La production s’arrête fin mai.

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *