De bon matin, en ce 9 août 2016, nous partons en randonnée dans le parc national de la Gaspésie.


L’ascension du Mont Albert, c’est 6 km de montée assez rude pour 800m de dénivelé. Mollets et cuisses sont sollicités et chauffent mais cela en vaut la chandelle. Le panorama est à couper le souffle. Une vue à 360 degré a une altitude de 1088m en plein coeur des Appalaches, cette chaîne de montagnes qui s’étend de Terre-Neuve (Canada) au nord, jusqu’au centre de l’État de l’Alabama au sud (États-Unis).

 

Le panorama offre une belle vue sur les autres monts mais aussi sur lacs, prairies, cascades et rivières.

Après une animation par un ranger et un pique-nique au sommet, nous poursuivons la boucle de rando avec 11km de descente longeant prairies, cascades et lacs.

Nous avons la chance d’apercevoir au loin 5 caribous, espèce en voie de disparition, parmi les 80 restants en Gaspésie.


Le chemin est très agréable avec une végétation changeante, une roche variée et des paysages de carte postale.


8 h de marche, 17 km de rando, 5 caribous, quelques chipmunks et 0 crampe.


Nous finissons notre journée à l’auberge L’Amarée à Saint-Louis devant un coucher de soleil magnifique sur le Saint-Laurent.

Le lendemain, nous retournons dans le même parc pour découvrir un autre morceau.

Nous randonnons pour accéder au lac aux Américains. La marche d’une heure nous entraîne au bord du lac, coincé entre les monts.

La deuxième petite rando de la journée nous permet d’effectuer l’ascension du mont Ernest Laforce.

Cette partie du parc est connue pour sa population de caribous. Malheureusement, nous n’en apercevons pas. Le froid ne nous encourage pas à rester au sommet. Au cours de la descente, des gens sont arrêtés scrutant une direction précise. Qu’est-ce?

Un orignal mâle couché dans les hautes herbes. Nous l’admirons et restons de longues minutes pour l’observer.

Soudain, un souffle rauque retentit, celui d’une femelle. Trop de chance, elle fait lever le mâle et nous pouvons voir le couple brouter, la femelle à peine à 2m de nous.  Nous terminons notre rando puis allons chez Carole, notre hôte du soir dans sa maison avec une vue magnifique sur le Saint-Laurent.

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *